En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites et d’améliorer la qualité des contenus proposés. En savoir plus.
 

Vœux ASFA 2020

Retour sur les points forts du discours du Président Arnaud Quémard :

- La sécurité : rester mobilisés en faveur de la sécurité de nos agents
- La sécurité : l’autoroute, toujours 5 fois plus sure

- 2019 : trafic, télépéage, quelques chiffres
- Investissements et avancement des Plans de d’investissement

- Contribution aux économies nationales et locales

- La LOM pour répondre au défi des nouvelles mobilités

- Perspectives 2020 : Entretien des réseaux et décarbonation des transports
- Remerciements


La sécurité : rester mobilisés en faveur de la sécurité de nos agents

C’est une action plus que jamais nécessaire, car l’année 2019 a connu une hausse des accidents impliquant notre personnel avec 146 accidents en 2019 contre 132 accidents en 2018.

L’étude d’Harris Interactive pour l’ASFA que nous avons rendue publique l’été dernier a mis en évidence ce que nous pressentions : l'utilisation des smartphones, GPS, tablettes et autres écrans par les conducteurs au volant sur autoroute se généralise au détriment de la sécurité de nos agents.

Alors que nous déplorons déjà en ce début d’année plusieurs accidents impliquant des fourgons de patrouilleurs, le bureau de l’ASFA est déterminé à poursuivre cette mission de sensibilisation en 2020 et à alerter sur les dégâts que causent les comportements irréfléchis…

Pour les travaux sous circulation, comme pour l’ensemble des activités de nos collaborateurs, nous sommes parvenus à un taux de fréquence des arrêts de travail de 5,7, digne des meilleures industries de service. C’est un motif de fierté, rappelons-nous qu’il était de plus de 18 avant la privatisation !

Nous avons mené, en 2019, un effort particulier sur la formation et le dialogue au sein de la branche avec la création d’une Section Paritaire Professionnelle.

La sécurité : l’autoroute, toujours 5 fois plus sure

Nous sommes fiers que l’autoroute en 2019 reste 5 fois plus sûre que les autres infrastructures routières.

La mortalité autoroutière a été divisée par deux depuis 20 ans, cela représente environ 2400 vies sauvées sur cette période et le nombre de tués a continué à baisser en 2019 (- 3,2 % par rapport à 2018). C’est une immense satisfaction.

Je salue toutes nos équipes qui, par leur travail sur les voies, au contact du trafic, permettent année après année de faire progresser la sécurité sur l’autoroute ; et je rappelle que nous avons investi plus de 600 millions d’euros pour l’entretien et la sécurité du réseau autoroutier l’année dernière.

Félicitons-nous pleinement de ces résultats mais demeurons extrêmement vigilants car le nombre des accidents corporels ne diminue pas et nous constatons une hausse préoccupante du facteur « Alcool, drogues, médicaments » dans les accidents. Il était en cause dans près de 23% des accidents mortels en 2018.

2019 : trafic, télépéage, quelques chiffres

Le trafic, est resté à peu près stable sur les 9 premiers mois de l’année pour l’ensemble du secteur (légère baisse de -0.3%).

Le succès du Télépéage se confirme, aujourd’hui plus de 10 millions de badges liber-t sont en circulation et plus de 900 000 poids-lourds sont abonnés. Le télépéage représente dans nos barrières, plus d’une transaction sur deux pour les véhicules légers, neuf transactions sur dix pour les poids lourds, soit un total de 57% des transactions.

Loin d’être un produit élitiste, le télépéage est un produit populaire, Liber-t vacances a montré la voie avec 420.000 badges en circulation abondés en Chèques-Vacances sans oublier les offres 30% lancées l’année dernière pour les trajets domicile/travail, qui sont une réponse concrète aux besoins des mobilités du quotidien.

En 2019, les résultats de l’indicateur de satisfaction confirment, encore une fois, la qualité du service rendu par nos équipes avec une note globale attribuée par nos clients de 8/10. C’est un travail chaque jour recommencé et je salue à cette occasion les 13 000 collaborateurs des sociétés.


Investissements et avancement des Plans de d’investissement

En 2019, les sociétés d’autoroutes ont encore massivement investi sur leur réseau ; plus de 1,6 milliard d'€ pour offrir à la France le meilleur réseau du monde. Dans notre pays, où la dépendance à la mobilité routière de nos concitoyens est, et restera, durablement élevée, cette performance mérite d’être soulignée.

Toujours au chapitre des investissements, les plans mis en œuvre par les sociétés d’autoroutes avancent comme prévu :

 80% des opérations du Plan de Relance Autoroutier de 2015 sont lancées, voire déjà achevées, il s’agit par exemple :
- Des travaux en cours d’achèvement de l’élargissement de l’A63
- De la fin des opérations de lançage du nouveau viaduc de Guerville sur l’A13
- Des travaux en cours d’achèvement sur les échangeurs de Toutainville et Bourneville (A13)
- De l’échangeur de Sevenans sur l’A36

Nous avons lancé les premiers travaux du Plan d’Investissement Autoroutier, approuvé en 2018, sans oublier d’autres opérations majeures comme les travaux de l’A355 à Strasbourg et t la mise en service de l’A16 en Île-de-France.

Contribution aux économies nationales et locales

Nos autoroutes contribuent de façon très importante à l’économie des territoires qu’elles desservent, pour en prendre la mesure voici quelques chiffres :

Aux 13.000 emplois directs dans nos sociétés, majoritairement ancrés dans les territoires, il faut ajouter près de 10.000 emplois induits chez nos prestataires de services sur les aires, les prestataires d’entretien et de maintenance, les dépanneurs, etc.

Nos investissements se traduisent aussi par des emplois. Ainsi, chaque fois que nous investissons 1 milliard d’€, nous créons 7.000 emplois dans les entreprises de travaux publics, leur donnant ainsi la visibilité nécessaire pour surmonter les crises qu’elles connaissent régulièrement et leur permettre de créer des milliers d’emplois dans les territoires.

La contribution de notre secteur aux finances publiques est également, très importante :
- 40% des recettes perçues au péage reviennent à l’État, soit près de 55 milliards d’euros depuis la privatisation ; l’État est ainsi le premier bénéficiaire des péages.
- 50% des recettes de l’AFITF depuis sa création proviennent de notre secteur, ce qui nous place au premier rang de ses contributeurs.

Enfin, il nous appartient de rappeler que les concessions autoroutières qui investissent pour le compte de l’État portent encore aujourd’hui plus de 36,8 milliards d’euros de dettes qui devront être emboursés à la fin des concessions.

La LOM pour répondre au défi des nouvelles mobilités

L’année 2019 a été marquée par l’examen au Parlement de la Loi d’Orientation des Mobilités

Pour notre secteur, saluons la mise en place des outils nécessaires au développement du péage à flux libre sur le réseau autoroutier concédé présent et à venir. Cela se traduira, à terme, par la suppression des barrières de péage et permettra de fluidifier les trafics et d’en amoindrir la trace carbone, tout en générant un gain de temps pour nos clients.

Certaines de nos propositions ont été adoptées dans ce texte ainsi :

Un amendement permet aux gestionnaires d’infrastructures d’être consultés par les autorités compétentes, et de participer à la création ou au développement, des pôles d’échanges multimodaux.

La loi précise, s’agissant des autoroutes et des routes express, le cadre dans lequel est autorisée la création de voies réservées à certaines catégories de véhicules (taxis, VTC, véhicules à très faibles émissions), ou d’usages (covoiturage…).

L’ASFA et ses membres ont également continué, inlassablement, à faire la pédagogie du modèle concessif et à rappeler la contribution économique significative du secteur dans le contexte de la LOM

Nous pouvons être fiers de nos autoroutes et du niveau de service rendu. Les concessions ont permis la réalisation d’un réseau de près de 9 200 km qui se modernise sans cesse, grâce aux investissements faits pour améliorer la desserte des territoires, pour accueillir des nouvelles mobilités, des mobilités partagées, et aussi pour préserver l’environnement.

Perspectives 2020 : Entretien des réseaux et décarbonation des transports

Pour 2020, notre association a choisi d’orienter son action dans deux domaines particulièrement importants pour l’avenir de la mobilité de nos concitoyens.

D’une part montrer que le modèle de la concession est un formidable outil pour sécuriser les investissements sur le réseau routier sur le long terme et garantir la sécurité des usagers, qu’il permet la mobilisation des financements nécessaires et contient les indicateurs contractuels qui garantissent le résultat.

La détérioration de l’état des infrastructures routières, conséquence directe du sous-investissement chronique de l’État dans ce secteur est déjà avérée. Les récentes catastrophes intervenues l’ont fait comprendre au grand public et aux décideurs.

Le niveau de qualité de notre réseau est l’illustration d’un modèle de concession où chacun joue son rôle avec professionnalisme, rigueur et efficacité ; ici je tiens à rendre hommage à notre concédant qui nous pousse à délivrer à nos clients le meilleur service et la meilleure qualité d’infrastructures.

Notre modèle de financement pourrait permettre de combler les déficits d’investissement du réseau non concédé, et nous avons fait en ce sens plusieurs propositions pour prendre en charge la régénération et l’exploitation de certains tronçons, notamment dans les zones péri-urbaines aux extrémités de nos autoroutes.

D’autre part poursuivre et accélérer nos investissements en faveur de l’environnement et de la décarbonation des transports.

D’ores et déjà nos réseaux offrent plus de 8 000 places de covoiturage et 365 bornes de recharge électrique rapides, près de 200 sont en projet.

Le Plan d’Investissement Autoroutier prévoit 700 M€ pour des échangeurs supplémentaires et de nombreuses opérations en faveur de l’environnement (places de covoiturages, passages faunes, aménagements de protection de la ressource en eau).

Les sociétés concessionnaires auront un rôle majeur dans l’accompagnement de l’évolution des mobilités, elles ont déjà commencé faire connaitre leurs propositions notamment au travers des projets exposés dans le cadre de la Métropole du Grand Paris au Pavillon de l’Arsenal.

Pour aller plus loin, nous avons décidé, au sein de l’ASFA, la création d’un groupe de travail pour réfléchir activement à la décarbonation du transport sur autoroutes concédées dont les conclusions devraient être rendues au premier semestre 2020.

Notre secteur à l’ambition de faire des propositions concrètes à court et moyen termes, pour contribuer aux efforts associés à la Stratégie National Bas Carbone de la France qui seront transmises au plus haut niveau de l’État et de la Commission européenne qui a mis au centre de ses priorités ces enjeux avec le « Green Deal ».

Remerciements

Il me reste à remercier chacun d’entre vous pour sa présence ce soir. Je vous souhaite à tous, ainsi qu’à vos proches, une excellente année 2020 !

Merci.

Autres sites des sociétés d'autoroutes
autoroutes.fr, un site de